Mamou Moubarak Dribi
Communiqué important. Nous tenons a vous informer que le professeur Mamoun Moubarak Dribi auteur et chercheur en psychanalyse Travaille au sein d’un bureau d’études qui regroupe des psychologues et des enseignants, nos prestations de services concernent uniquement les enfants pour les besoins du coaching scolaire et intellectuel Ainsi que la réorientation des jeunes au niveaux des études ou de leurs carrières professionnelles. Nous ne sommes pas un cabinet médical et nous ne prenons pas en charge le soin des adultes et des personnes souffrantes de pathologies ou de troubles psychiques. Merci de votre compréhension.
                                                                  Mamoun Moubarak Dribi

Hétérosexuel, Homosexuel, Transsexuel...

Source: psdtuts.com

Dans toutes les sociétés humaines, la question homosexuelle est gênante voire même inquiétante. Si dans certaines sociétés modernes la liberté des mœurs aidant a permis une reconnaissance de la pratique homosexuelle, la question reste toujours posée :



  1. Pourquoi un homme ou une femme va développer une sexualité pour une autre personne appartenant à son sexe?
  2. Pourquoi un homme ou une femme va souhaiter et insister pour changer de sexe, de corps et de manière d'être?

Certains cherchent du côté hormonales, d'autres s'intéressent à l'environnement familiale et social du sujet pour ma part je m'intéresse à la dimension psychique, car je crois que c'est elle qui régit tout ce qu'il en est de l'humain.

Être une femme se vit dans une continuité depuis la naissance et jusqu'à la mort...
Être un homme se vit dans une succession d'intervalles discontinue jusqu'à la mort.
Toute la question réside dans l'acceptation ou le refus de la contrainte.

La naissance et le lien à la mère, la délicate position du père...

Si la féminité s'apprend dans un acte d'amour et d'échanges entre deux femmes, si la sexualité s'apprend dans un échange entre un homme est une femme, la maternité quant à elle ne se vit qu'à travers le corps qui va littéralement remplir l'esprit de sens et d'émotions. De ce fait, le bébé sait cela, il sait qu'il est l'initiateur de cet acte : celui qui introduit la maman à la dimension de la maternité. Je tiens à souligner qu'ici le bébé sait mais n'intellectualise pas ce qu'il fait, autrement dit dans chacun de ses actes il y a du savoir, un bon talent d'interprète vous permettra d'accéder à l'information sous sous-jacente à ce savoir.

Et connaissant la puissance de l'esprit humain aussi jeune soit il, il va y avoir manipulation, d'une part le bébé manipule sa maman pour se l'approprier, et d'autre part la maman manipule le bébé pour réactiver les sensations nouvelles lié à la dimension de la maternité. Je tiens à souligner au passage quelque chose de fondamentale : le fait que le bébé soit l'initiateur ou l'activateur de la maternité chez sa maman constitue quelque chose de sain pour lui et sa mère, mais malheureusement dans certains cas certaines mamans ne sont pas réceptrices et ne réagissent pas comme il faut aux stimuli du bébé, ce qui peut nuire gravement au bon développement de ce dernier.

Où se situe la place du père dans tout cela?

Devant cette dualité naissance il est important que la mère et le bébé vivent leurs MATASA réciproque (relisez l'article 1 Sexualité, Désir et Amour dans ce blog), C'est le stade de la frustration du père, mais là nous recommandons aux jeunes mamans surtout d'aller vers le père avec le bébé car il ne faut pas non plus développer une relation fusionnelle entre la maman et le bébé. Vous noterez au passage que j'écris toujours ''la maman et le bébé'' et non pas ''la maman et son bébé'' du fait que les liens entre eux soient très fort de façon naturelle, n'en rajoutons pas aussi par le discours. N'oublions jamais que si les mots créent le sens, ils créent aussi tout les maux... Ce que je recommande aux papas c'est l'effacement et l'attente, il ne sert à rien de se presser et de vouloir vivre son amour de père avec le bébé, il faut freiner son ardeur d'une part et d'autre part s'empêcher d'imiter la mère ou de la concurrencer dans sa relation avec son bébé (vous voyez mesdames là j'emploie son bébé...). Car vous risquer de renforcer la relation fusionnelle d'une part, et d'autre part faire durer le stade du MATASA entre la mère et le bébé : ce sont là les germes d'une enfance difficile voire pathologiques.

En quoi tout cela nous est utile pour la question qui nous intéresse : à savoir l'homosexualité, l'hétérosexualité et la transsexualité?
Une petite parabole :

La mère est un océan puissant mais familier, il nous nourrit, nous soigne et nous fait découvrir mille et une chose. Le père est cette petite plage aux pieds de l'eau, sur laquelle on vient s'allonger pour sécher et prendre un bain de soleil.

La place du père dans la constitution du psychique de l'enfant est capital, son travail est quasi invisible, il se fait dans la discrétion, il opère comme du sel dans l'alchimie culinaire : il n'est pas grand chose mais il est tout à la fois pour développer le goût et révéler toutes les autres saveurs.
Mais encore une fois tout les pères ne savent pas êtres pères, et s'il y a manque de la dimension paternelle, l'enfant développe de graves carences au niveau de sa personnalité.

Comme tout ce qui vit, l'homme et la femme ont besoin d'être ensemencé...
Dans un rapport sexuel il y a beaucoup d'échanges de fluides, chaque corps boit et arrose l'autre corps en même temps. Et c'est ça qui est primordiale, Rappelez vous le bébé il met tout dans sa bouche, il avale tout, il suce tout : ne croyez pas qu'il ne s'agisse que de nourriture!

Rappelez vous l'enfant quand il embrasse, et tend sa bouche à tout le monde... Rappelez vous quand vous avez embrassé pour la première fois dans un flirt, combien vous avez aimé sucé sa langue... Et le couronnement de tout ça c'est quand l'éjaculation parvient à son terme. C'est comme du lait mais ce n'est pas du lait... Que cherche l'homosexuel, l'hétérosexuel et le transsexuel si ce n'est recevoir la semence... Être ensemencé une bonne fois pour toute et se débarrasser de cette abime qui ronge les entrailles. Mais hélas, cette alchimie n'opère pas, et le sujet concerné tangue de plus en plus et s'entête à vouloir assouvir sa faim par la répétition de l'acte sexuel. La vérité est ailleurs!

Elle est dans la quête de celui et de celle qui a était ensemencé : en effet un homme ensemence un homme et une femme ensemence une femme, mais pas dans un acte sexuel mais dans un acte d'amour où seul une parole suffit.

Vous êtes ici : Home Blog Psychanalyse Hétérosexuel, Homosexuel, Transsexuel...