Mamou Moubarak Dribi
Communiqué important. Nous tenons a vous informer que le professeur Mamoun Moubarak Dribi auteur et chercheur en psychanalyse Travaille au sein d’un bureau d’études qui regroupe des psychologues et des enseignants, nos prestations de services concernent uniquement les enfants pour les besoins du coaching scolaire et intellectuel Ainsi que la réorientation des jeunes au niveaux des études ou de leurs carrières professionnelles. Nous ne sommes pas un cabinet médical et nous ne prenons pas en charge le soin des adultes et des personnes souffrantes de pathologies ou de troubles psychiques. Merci de votre compréhension.
                                                                  Mamoun Moubarak Dribi

Sexualité... quand tu nous prends

« N'approchez pas cet arbre, au risque que vous fassiez le mal... »
Verset coranique.

De toutes les jouissances celle qui met en extase le corps et l'esprit est la sexualité. Depuis toujours l'homme s'ingénie à doper sa capacité sexuelle, les sorciers, les chamanes, les philosophes et les médecins se sont tous ingéniés pour trouver l'élixir rare : certains croient l'avoir trouvé dans les plantes, d'autres dans l'aileron d'un requin etc... La bêtise humaine est sans limite, tout est bon pour jouir, allant jusqu'à réduire à néant l'existence même de la vie dans sa diversité. Mais les sages, savent que rien ne peut doper pour toujours la capacité sexuelle car elle n'est que secondaire dans la quête de la jouissance. la véritable jouissance est celle que procure l'esprit dans l'amour, mais ça c'est une autre histoire...

Mamoun Moubarak Dribi
Psychanalyste

 

Dans tout les livres sacrés il est question de l'arbre, du fruit interdit et de la tentation par le démon d'Adam et Ève... pour ma part et partant de ce texte coranique ce qui m'interpelle le plus dans cet événement c'est le fait qu'un fruit pousse quelqu'un à faire le mal? Sans oublier une chose fondamentale, le dit fruit en question pousse au paradis! Ce qui est le plus intriguant dans l'affaire c'est qu'au paradis il n'y a logiquement aucune plante, aucun fruit, ni aucune créature qui fasse du mal ou qui pousse quelqu'un à faire le mal?

Comment expliquer alors, l'effet incroyable qu'a engendré la consommation d'un tel fruit? Influencer et conditionner Adam et Ève et leurs descendance à faire le mal?

Ce qui m'intéresse ici, ce n'est pas d'ouvrir le débat sur le péché originel... Mais d'introduire une réflexion autour d'un élément fondamentale : Comprendre l'impulsion du désir qui crée l'attrait à la sexualité d'une part, et d'autre part qu'est ce qui fait qu'un être va vivre une sexualité hétérosexuel, homosexuel ou transsexuel? Dans cet article je ne vais pas approfondir ce qu'il en est de l'homosexualité et de l'hétérosexualité sujet que je vais traiter ultérieurement.

Revenons une seconde fois à l'histoire de la tentation, les faits relatent qu'après avoir mangé du fruit interdit Adam et Ève se sont cachés parmi les arbres de l'éden tout en recouvrant leurs organes sexuels par des feuilles. Vous voyez maintenant où je veux en venir? Le fruit en question attise le désir! Les fruits de l'arbre dopent la capacité sexuelle de l'homme et de la femme. Ainsi s'il y a eu interdiction, j'y vois pour ma part la raison suivante : le fruit crée un tel effet en désir, impossible à encaisser pour l'être humain destiné à vivre sur terre... tous les méfais commis sur terre ont pour origine le désir? Rappelez vous l'histoire de la guerre de Troie. Tout absolument tout à pour origine ce surplus de désir que nous avons, cette rage de posséder ce qui nous plait. Car quand on désir on brûle de l'intérieur, on se consume jusqu'à atteindre l'union avec l'objet ou l'être désiré.

Je me suis toujours interrogé sur les raisons qui ont amené Adam à ne pas s'opposer à son fils Caïn et à le renvoyer lui et son frère Abel devant le jugement Divin. Je pense que cela à avoir avec le fruit consommé au paradis. Les constituants d'une telle nourriture passent d'une génération à une autre, et l'effet maxima en désir est à prévoir... Rappelons nous les raisons de l'extrême opposition manifesté par Caïn tels que relatés dans les textes islamiques : « Caïn désir épouser la femme destinée à son frère Abel... » Et malgré le jugement divin favorable à Abel, Caïn s'obstine et refuse le verdict et va jusqu'à tuer son frère Abel. Encore une fois on retrouve le désir et la sexualité...

C'est quand même incroyable cet attrait que nous avons nous autres humains à courir comme des fous pour jouir à n'importe quel prix... Certaines personnes ont contracté le sida car excités et n'ayant pas de préservatifs ont couru le risque de faire un acte sexuel au détriment de leurs santé!

Alors devons nous maudire le désir? Devons nous combler notre désir?

C'est un fait établit, quand l'enfant atteint la puberté il devient perturbé, c'est le début de la sexualité. L'enfant maudit ses hormones, il voudrait les bloquer, il fuit sa nouvelle nature, il devient agressif et autoritaire. Ensuite vient la découverte des premiers orgasmes de la masturbation, suivent les premiers flirts... Mais dés les premiers rapports sexuels le voilà qui angoisse, il veut s'assurer du lien avec l'autre, celui qui lui procure la jouissance, il devient possessif... et c'est le début de la violence. S'il est délaissé ou trahit, alors c'est soit la bagarre assuré soit c'est l'alcool et la drogue ou la dépression : le tangage du haut et du bas commence.

Et pour justifier le tout, vous aller entendre l'adolescent (e) ou certains adultes vous dire : mais je l'aime. Ah que non, ça ce n'est pas l'amour c'est le désir. L'amour lui ne vient que plus tard, il ne fait pas bon ménage avec le désir, il le côtoie mais ne lui ressemble en rien...

Si vous dites que vous aimez, c'est juste pour faire bonne morale, pour justifier votre acte de folie nécessaire... car bien souvent ce que nous vivons est souillé, bas, mais nous l'acceptons malgré tout. Pourquoi? Mais parce qu'il y a la jouissance pardi. Notre cher Brel nous l'a si bien chanté : « ... ne me quitte pas, laisse moi devenir l'ombre de ton ombre, l'ombre de ton chien.. »

à suivre...

Vous êtes ici : Home Blog Psychanalyse Sexualité... quand tu nous prends